Démarche recommandées

Lorsqu’un généalogiste souhaite faire partager le résultat de son travail, il doit d’abord se demander comment il convient de procéder afin de faire le moins d’erreurs possible.

En présence d’une archive, le gènealogiste peut poursuivre trois objectifs distincts :
– transcrire les actes
– dépouiller les informations contenues dans les actes
– exploiter ces informations

Le premier objectif qui est de transcrire (quelques conseils pour effectuer une transcription d’acte) relève d’une démarche de scientifique ou d’historien et concerne relativement peu le généalogiste amateur, sauf lorsqu’il publie une photographie d’un acte car il est alors recommandé de fournir également la transcription.

Le deuxième objectif qui est de dépouiller consiste à faire un relevé de tous les actes sans chercher à croiser les informations entre elles. Tous les actes doivent être considérés comme indépendants les uns des autres. A ce stade, le travail réalisé peut servir à alimenter la base de données de l’UCGL ou à préparer l’étape suivante de l’exploitation sans avoir à se confronter de nouveau aux difficultés de déchiffrement d’un acte liées à la paléographie ou à la qualité du support ou à la langue utilisée.

Le troisième objectif qui est d’exploiter est extrêmement multiforme. Il peut s’agir de faire la reconstitution des familles d’un village avec ou non édition d’un livre, de recencer les meuniers, les militaires ou autres, d’étudier une famille, l’évolution des noms, les migrations etc …

Pour chacune des étapes ci-dessus, il est bon de respecter quelques règles et d’utiliser les outils qui simplifient le travail.

Ici des aides vous sont apportées non pas une méthodologie mais elles vous fourniront quelques documents concrets pour résoudre certaines difficultés. Par exemple comment remonter plus loin lorsque l’on a exploité les registres paroissiaux, nous vous conseillons de lire le guide de Vincent Brangbour et Jean-Louis Calbat : Recherche au delà des registres paroissiaux en Pays Messin. Quelques explications aussi sur la méthodologie d’ Une Reconstitution des Familles.