Accueil

Le Cercle Généalogique du Pays Messin assure ses permanences en salle tous les mercredis dans ses locaux situés aux Archives Départementales de la Moselle de 8h30 à 16h30 sans interruption ainsi que les samedis de 8h30 à 12h00.

Les Archives Départementales de la Moselle seront fermées au public pendant les périodes suivantes :


du 17 au 22 juin 2024
du 23 au 28 septembre 2024
du 14 au 19 octobre 2024
du 12 au 16 novembre 2024
du 9 au 14 décembre 2024

(traitement des documents victimes d’une infection de moisissures).
Les permanences des mercredis concernés du cercle généalogique restent assurées mais celles des samedis concernés seront fermées.

afin de vous aider au mieux la visite de notre site Internet merci de visualiser la page Plan du site Internet ou l’onglet du même nom dans le menu principal. Bonne visite amis généalogistes.

Vous souhaitez nous aider, alors n’hésitez pas à vous abonner ou à renouveler votre abonnement à notre cercle de généalogie en remplissant le formulaire joint ici.

La nouveautés du mois :
BRAVO ! Notre site internet vient de franchir le cap des 50 000 vues depuis sa création en juillet 2021, soit plus de
12 700 visiteurs. Merci à vous tous.

  1. kassel logan

    Bonjour je vous contacte au sujet d’un parent d’une de mes arrières grand mère

    Mon arrière grand-mère allemande Erna Bender est née le 28 juin 1923 a Neunkirchen dans la Sarre en Allemagne , elle c’est marié le 26 mai 1951 a l’hôpital avec Raymond Dreistadt et elle est décédée le 25 février 2014 a Forbach

    Sa mère sida Bender est née le 8 novembre 1894 à Elversberg dans la Sarre en Allemagne et elle est décédée le 27 août 1926 a Neunkirchen dans la Sarre en Allemagne

    La chose ou l’aide pour laquelle je vous contacte et la suivante, j’aimerais retrouver son père qui est inconnu dans un but purement généalogique et de la recherche de ces origines, je sais que le père de mon arrière grand-mère s’appelait Joseph Schneider et qu’il était boulanger à Metz, dans les années 1920-1930 je dirais

    Je suppose qu’il ait pu être soldat dans ce secteur dans les années 1922-1923, je ne puis consulter les archives départemental que l’on m’a conseiller, les documents après 1901 étant envahi par les moisissures

    Je me tourne donc vers vous pour toute aide, étant assez loin et étant malheureusement compliqué pour moi de venir à Metz, et surtout trouver le bon Schneider Joseph

    Merci de votre réponse et de votre aide

    Cordialement

    Logan KASSEL

  2. Bonjour Madame Louis,

    Etes-vous certaine de l’exactitude de vos informations ? En effet, votre arrière arrière grand père, François LOUIS °Ajoncourt 8/12/1870, a épousé à Aulnois/Seille le 23/10/1893 Marie Julie LOUIS °Aulnois 12/2/1874. Par ailleurs il a bien existé une Joséphine Justine MARTIN né en 1860, qui épouse à Aboncourt le 4/2/1879 un certain François LOUIS, mais celui-ci est né en 1847. Pourriez-vous nous préciser l’identité de votre arrière grand père LOUIS dont vous descendez ?

    Cordialement

  3. Louis c

    Bonjour
    Je recherche l acte de décès de mon arrière arrière grand père LOUIS François né à Ajoncourt né le 8 décembre 1870 je n ai ni la date ni le lieu de décès

    Je recherche également l’acte de naissance et de déces de son épouse Mme Joséphine Justine MARTIN elle serait née en 1871 a Ajoncourt mais je ne trouve rien et je n’ai pas ni sa date de décès ni le lieu

    Merci pour votre aide

  4. Kassel

    Bonjour je vous contacte au sujet d’un parent d’une de mes arrières grand mère

    Mon arrière grand-mère allemande Erna Bender est née le 28 juin 1923 a Neunkirchen dans la Sarre en Allemagne , elle c’est marié le 26 mai 1951 a l’hôpital avec Raymond Dreistadt et elle est décédée le 25 février 2014 a Forbach

    Sa mère sida Bender est née le 8 novembre 1894 à Elversberg dans la Sarre en Allemagne et elle est décédée le 27 août 1926 a Neunkirchen dans la Sarre en Allemagne

    La chose ou l’aide pour laquelle je vous contacte et la suivante, j’aimerais retrouver son père qui est inconnu dans un but purement généalogique et de la recherche de ces origines, je sais que le père de mon arrière grand-mère s’appelait Joseph Schneider et qu’il était boulanger à Metz, dans les années 1920-1930 je dirais

    Je suppose qu’il ait pu être soldat dans ce secteur dans les années 1922-1923, je ne puis consulter les archives départemental que l’on m’a conseiller, les documents après 1901 étant envahi par les moisissures

    Je me tourne donc vers vous pour toute aide, étant assez loin et étant malheureusement compliqué pour moi de venir à Metz, et surtout trouver le bon Schneider Joseph

    Merci de votre réponse et de votre aide

    Cordialement

    Logan KASSEL

  5. Selon les relevés faits par notre association, Claude Antoine Louis HENTSCHEL est bien né à la date indiquée mais à Montigny les Metz et non à Metz, fils d’Albert et Charlotte Marie Amélie PETIT-DUTAILLIS. Un frère, Jean Charles André, est né dans la même commune le 4/7/1921.

    Cordialement

  6. Jennin

    Bonsoir,
    Je fais une liste des soldats du 27e RIM tués en Allemagne en 1945.
    Sur mémoire des hommes, Claude Hentschel serait né à Metz le 15 janvier 1923, mais je ne trouve pas son acte de naissance.
    https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m00523ce81daf11f
    Pouvez-vous m’aider.
    Merci

  7. Bonjour M. Bungard,
    Je vous envoie 3 photographies que j’ai prises de la tombe. Comme vous le constaterez elle est en assez bon état mais n’est visiblement plus entretenue. Merci pour votre offre de 20 euros, mais elle n’est pas nécessaire, cela a été un plaisir de vous rendre ce service.
    Cordialement
    Jean-Louis Calbat

  8. Udo Bungard

    Quelqu’un pourrait-il venir au cimetière de l’Est à Metz et prendre quelques photos d’une tombe et me l’envoyer par WhatsApp ou par e-mail en pièce jointe ?
    C’est là que se trouve la tombe de mon arrière-arrière-grand-mère Katharina Mallmann née Fischer et de sa belle-fille Joséphine Mallmann née Gliedener. Elles sont toutes les deux décédées en 1877 et inhumées au cimetière de l’Est, section B, rang 9 tombe 15.
    Il s’agit d’une tombe perpétuelle.
    Je voudrais volontiers honorer l’action avec € 20,00.
    J’habite en Allemagne et malheureusement je ne peux pas venir moi-même à Metz. A cause de cela je serais très reconnaissant de bien vouloir m’aider.
    Udo Bungard
    Zur Thomaseiche 5
    53773 Hennef (Allemagne)
    Téléphone mobil et adresse WhatsApp: 0172 3629529

  9. Bonsoir Madame Klein,

    Les photographies de personnes sont des documents qui restent la plupart du temps dans les familles elles-mêmes. Peut-être devriez vous contacter la mairie de Pitéglio qui pourrait vous dire s’il y a encore des descendants de Vergilio ARRIGONI dans le village (à condition que lui et sa famille y soient retournés après le 30/10/1935).
    J’ai retrouvé d’autres « petites » informations concernant votre arrière grand mère et sa fille. Peut-être les connaissez vous mais à tout hasard je vous les communique.
    Il y a une fiche domiciliaire au nom de Anne Marie TIMMER. Il est écrit : Anne Marie TIMMER, bonne, °Spicheren 26/7/1911. Elle arrive à Metz le 20/11/1931 venant de Spicheren. Elle habite alors au 29 rue des Allemands (pour mémoire au recensement de mai 1931 Vergilio ARRIGONI habitait au 35-37 de la même rue). Le 12/6/1933 nait sa fille Odette, reconnue par sa mère le 26/6. Au 14/3/1936 elle habite au 14 rue d’Asfeld chez sa soeur Odile et son beau-frère Eugène BAUMANN. Elle épouse à Metz le 30/5/1936 François Nicolas SPOHR, également originaire de Spicheren, dont une fille Monique Anne Marie SPOHR °Metz 24/11/1936. Il est à noter que, lorsque François Nicolas SPOHR arrive à Metz le 16/3/1936, il s’installe également au 14 rue d’Asfeld. La dernière mention à Metz de la famille est du 1/11/1937 mentionnant un départ pour Spicheren.

    Cordialement

  10. Voici les informations que nous avons trouvées sur la famille GURWICHTZ.
    Les archives municipales de Metz conservent une fiche domiciliaire à son nom :
    Girsch GOWITSCH, ouvrier, °Wilna, Pologne, 2/8/1886, son épouse Flega BLUMENKRANZ, °Wegrow, Pologne, 15/1/1890, Hélène, fille, °Ettelbruck, Luxembourg, 22/8/1923, Rosa, fille, °Ettelbruck 25/2/1925, Jacques, fils, °Metz 19/9/1926, Léon Isaac, fils, °Metz 28/8/1932. Première mention de leur présence à Metz le 10/5/1926, venant de Longwy, dernière mention le 18/8/1938, décès du père (l’acte de décès est consultable en ligne sur le site des archives municipales). La famille a semble-t-il toujours habité à la même adresse 11 bis rue St Médard. Dans le recensement de 1931 le patronyme est écrit GUWITSCH et dans celui de 1936, GURWITSCH
    Je suppose que vous savez que le couple s’est marié à Ettelbruck le 2/11/1921.

    Cordialement

  11. Bonjour M. Bellavoine,

    Je pense avoir trouvé le mariage Léopold JACOB-Genendel BLUM. La recherche n’a pas été aisée car pour cette période allant de 1793 au début du XIXème siècle, les « noms de famille » juifs ont une grande variabilité, ceci se remarque dans les actes rédigés par les officiers de l’état-civil où il y a souvent confusion entre prénoms et noms. Il faut surtout se focaliser sur la date charnière du 20/7/1808, date à laquelle un décret impérial a obligé les juifs à adopter un patronyme. Les déclarations étaient faites en mairie. Il faut remarquer que souvent les nouveaux prénoms et noms pouvaient être très différents de ceux portés auparavant.

    Dans les registres de Schalbach on trouve en date du 3 brumaire an X le mariage de Lion JOSEPH °Schalbach 12/7/1768 fils de +Joseph MOLING et Fradel JOSEL, avec Genendel MEYER °Schalbach 9/10/1784 fille de Meyer MOLING et Sussien ISAAC. Le marié signe Löb Joseph et le père de la mariée signe Meyer Molling. Le couple a 2 enfants Lion et Moling nés en l’an XII et en 1806. Plus rien après. C’est là qu’apparait le couple Léopold JACOB-Thérèse MEYER qui a 9 enfants de 1809 à 1826, pour les 3 derniers la mère est dénommée Genendel BLUM. Et ce sont les déclarations faites du 2 au 4/11/1808 en mairie de Schalbach qui fournissent les explications. Lion JOSELL, 37 ans, prend pour prénom et nom Léopold JACOB, son épouse Genendel MEYER, 25 ans, ceux de Thérèse MEYER, et pour leurs 2 enfants, Jösell LION devient Joseph JACOB et Moling LION devient Michel JACOB. Les enfants nés après le 4/11/1808 portent évidemment le patronyme JACOB.
    Meyer MOLING fait une déclaration identique : Meyer MOLING, 57 ans, prend pour prénom et nom Meyer BLUM, Sussien ISAAC, 53 ans, ceux de Cicille HESSE. Le patronyme BLUM choisi par Meyer MOLING explique probablement le fait que sa fille Genendel est dénommée Genendel BLUM dans les actes de naissance de ses 3 derniers enfants.

    Données complémentaires :

    selon la table décennale : 29 frimaire an V décès de Joseph MOLING, 56 ans. Malheureusement les actes de décès de l’an V manquent
    20/6/1819 décès de Sara ALEXANDRE, 78 ans, veuve Joseph MOLING. Il s’agit bien de Fradel JOSEL puisque dans la déclaration de 1808, Fradel JOSEL, 63 ans, veuve, adopte comme nouveau nom Sara ALEXANDRE
    25/6/1830 décès de Meyer BLUM, 77 ans, 23/11/1826 décès de Suesschen HESSE, 65 ans, veuve Meyer BLUM.

    Cordialement

  12. Hedacq

    aquriez vous une trace de la fammille Gurwichtz passée par Metz je n’aipas le prénom du père, la mère née blumenkranz Feiga russe ou polonaise ils avaient 4 ou 5 enfants Mathilde et Mathias (?) Rose nés au luxembourg puis Jacques et Loen nés à metz en 1927 et 1929.Auriez vous des précisions sur cette famille . Elle a été deportée et exterminée en 1942.

    Merci

  13. Nous avons trouvé la trace à Metz d’un certain Vergilio ARRIGONI, entre 1930 et 1935, mais j’ignore si c’est la personne qui vous intéresse faute d’informations précises de votre part. Le document est une fiche domiciliaire de la ville de Metz. En voici le contenu :

    Vergilio ARRIGONI, italien, °¨Pitéglio 4/11/1906, son épouse Rosina BRIONDIL °Pitéglio 2/3/1905, leurs enfants Georges °Pitéglio 11/2/1929, Irma °Pitéglio 13/11/1930, Yvonne °Metz 1/7/1934.
    Première mention à Metz le 13/10/1930, à priori lui seul, venant de Bouligny, Meuse. Son épouse et leurs deux enfants Georges et Irma sont venus le rejoindre plus tard, mais la date d’arrivée n’est pas très explicite. Le 24/6/1935 la famille habite 8 rue Vigne Saint Avold et en date du 30/10/1935 il est mentionné que la famille est repartie en Italie.
    Le recensement de 1931 de Metz mentionne Vergilio ARRIGONI, mouleur de plâtre, °Ditiglio (!) 1906, habitant seul, rue des Allemands. A noter que dans la même rue habitent d’autres personnes originaires de Pitéglio :
    Luigi PIEROTTi, mouleur de plâtre, °Pitéglio 1898, son épouse Célestina BIONDI °Pitéglio 1903, leurs 2 enfants Vanna °Pitéglio 1924, Emo °Metz 1928
    Sabbatino PIEROTTI, mouleur de plâtre, °Ditiglio 1887
    Ulysse GAGGINI, mouleur de plâtre, °Ditiglio 1905 et son épouse Amélia PHILLIPILLI °Ditiglio 1908

    Cordialement

  14. BELLAVOINE Pierre-Jean

    Un immense merci et un grand bravo à votre association !

    J’abuse… je sais … mais en échange je vous aiderais avec plaisir si vous avez besoin d’accéder aux archives de la ville de Paris … 😊

    Auriez vous trace du mariage de parents de Samuel JACOB :

    Leopold JACOB (1770 – 07/12/187 à Schalbach) et de Genendel BLUM ( environ 1788 – 19/04/1832 à Schalbach)

    Ou de la naissance de Genendel (j’ai remonté les ascendants de Léopold) mais je ne trouve aucune trace de sa femme Genendel dans les archives de Schalbach

    Un immense merci par avance

  15. Le mariage que vous recherchez a été célébré à Hellimer le 10/10/1849.
    Schmulen JACOB °Schalbach 6/1/1824 fils +Léopold et +Genendel BLUM, avec Freitiene LEVY °Hellimer 4/5/1828 fille Salomon et Fleurette LEIB.
    En fin d’acte est écrit que le marié s’appelle communément Samuel et que la mariée s’appelle communément Fanie.
    Cordialement.

  16. Pierre Jean BELLAVOINE

    Bonjour,
    Dans le cadre de recherches généalogiques que je fais actuellement pour une amie je suis bloqué sur le mariage JACOB Samuel – LEVY Phanie qui a du avoir lieu dans les années 1850 et que je pensais etre a SCHALBACH puisque j’ai trouvé 3 enfants nés dans cette ville entre 1854 et 1857
    Auriez vous cet acte dans vos bases ou le nom de leurs parents ou savez vous dans quelle ville ils se sont mariés ?
    Vous remerciant vraiment infiniment par avance
    Bien cordialement

  17. Vanessa

    Bonjour ,
    Je recherche mon arrière grand-père biologique ,je ne connais que son nom et prénom qui est Virgilio Arrigoni . Il habitait à Metz dans les années 1932 et mon arrière grand-mère intervenait en tant que bonne à son domicile apparemment. Pouvez-vous m’aider à retrouver une trace de son passage ?
    Merci.
    Cordialement.

  18. Quelle saga liée à ce Ferdinand DIDIER, merci de l’avoir partagée avec nous.
    Vos hypothèses sont tout à fait plausibles. Il a pu effectivement s’embarquer illégalement pour le Canada, mais pour quelles raisons ? évadé de prison ? déserteur de l’armée ? . Dans tous les cas, il faudrait tout d’abord trouver son nom dans une quelconque base de données, mais laquelle ? . Il faudrait avant tout connaitre son domicile ou celui de ses parents. Concernant l’aspect militaire, il serait intéressant que vous contactiez le service historique de la défense en France (il existe un site internet).
    J’ai téléchargé son acte de mariage du 24/7/1899. Dans un courriel précédent, vous écriviez que les parents étaient domiciliés à Vincennes. J’ai pensé qu’il s’agissait de la commune de Vincennes près de Paris, or en fait l’acte mentionne Vincennes département des Ardennes. Malheureusement, il n’y a pas de commune de ce nom dans ce département, un nom s’en rapprochant un peu est Ranzennes. Mais en étudiant les recensements et les actes d’état-civil de cette commune qui sont en ligne sur le site des archives départementales des Ardennes, on ne trouve aucun DIDIER, ce n’est donc pas une bonne piste. Vous pourriez également poser une question sur le forum du site de généalogie « Généanet », on ne sait jamais, ce site est très fréquenté par les généalogistes du monde entier.

    Désolé de ne pouvoir vous aider davantage.

    Merci d’avoir daigné répondre à mon courriel.

    Vous êtes le seul recours vers lequel je peux me diriger. D’abord, je vous écris du Canada, plus précisément de la Vallée de Matapédia située tout prés de la Gaspésie dans la province de Québec.

    C’est une histoire un peu intrigante que celle des Didier. Laissez-moi vous la raconter en bref.

    Il y a ici un certain Ferdinand Didier, qui a acquis une certaine notoriété parce qu’il a beaucoup contribué à l’essor économique d’un village qui s’appelle Causapscal (C’est un nom d’origine indienne). Faisant partie d’une société d’histoire régionale, nous avons cru bon, en hommage, de faire une biographie de cette famille. Pour ce qui est de l’histoire récente, tout va très bien.

    En reculant dans l’histoire, nous avons essayé de retracer les origines de la famille. Or il s’avère que le premier Didier à venir s’installer dans la Vallée, en l’occurrence le grand-père, est un Français arrivé au Canada vers les années 1893-1897. La famille actuelle n’a pas beaucoup à nous apprendre sur l’histoire de leur grand-père. Ce dernier n’était pas très loquace, semble-t-il. Cependant, d’après les souvenirs de la famille, le dit François Victor Ferdinand Didier s’est toujours dit Français, étant né à Metz. Il serait arrivé au Canada vers l’âge de 23 ans, au port de Halifax. On trouve dans les registres paroissiaux qu’il s’est marié à Québec le 18 juillet 1899. À ce moment-là, il est dit dans les mêmes registres que son père est forgeron, il s’appelle Pierre et sa mère Angélina Kurst ou Kuret et qu’ils vivent à Vincennes. Ferdinand s’est établi à Chicoutimi (un nom indien), et a travaillé dans une usine à papier. Il y travaillait à titre d’ingénieur, parce qu’il disait être ingénieur (je crois plutôt qu’il était mécanicien.) Six enfants sont nés.

    Vers les années 1915, il était dans les Cantons de l’Est et semble s’y être réfugié suite à des déboires financiers. Vers les années 1917-1918, on le retrouve à Causapscal avec sa famille dans la Vallée de la Matapédia. En ce temps-là, le gouvernement accordait gratuitement des terres à ceux qui voulaient coloniser les campagnes. Ferdinand est alors handicapé, et la famille vit pauvrement. C’est l’aîné des garçons, son fils Ferdinand, qui a relevé la famille suite à son travail acharné, et est devenu très à l’aise financièrement.

    Voilà, il est décédé à Causapscal, le 5 août 1932 à l’âge de 65 ans et 5 mois.

    Permettez que je vous donne mes impressions :

    Est-il possible que François Victor Ferdinand Didier soit venu au Canada illégalement parce qu’on ne trouve nulle part son nom sur les listes de l’immigration? Qu’il se soit introduit ou engagé sur un bateau marchand et descendu, arrivé au port? Est-ce possible qu’il soit déserteur de l’armée française?

    Est-il plausible de penser que l’armée française le recherchait?

    Faut-il tenir compte qu’en 1870, la guerre Franco-Allemande ait pu avoir une quelconque influence sur la situation de la famille pour la forcer à déménager à Vincennes?

    J’en suis là dans mes recherches et je vous avoue que je ne sais pas trouver les réponses à mes questions.

    Merci de me lire.
    Reconnaissance
    Raymond Thériault

    Bonjour M. Thériault,
    Nous n’avons pas trouvé l’acte de naissance de François Victor Ferdinand DIDIER, à Metz vers 1867. Dans la décennie 1863-1872, il y a 10 naissances DIDIER mais aucun enfant d’un couple Pierre DIDIER-Angélina KURST. Le patronyme KURST est d’ailleurs inconnu à Metz. Quelles sont vos sources qui indiquent que cette famille est de Metz ?

    Cordialement

  19. Grâce aux informations que vous avez fournies, j’ai pu retrouver la trace de Joséphine MAJ. Elle est mentionnée dans une fiche domiciliaire (ce sont en quelque sorte des fiches de police, chaque personne arrivant à Metz, en partant ou déménageant à l’intérieur de la ville devait en informer l’administration). Ce système a été mis en place par l’administration allemande en 1872 dans les territoires de Moselle et d’Alsace nouvellement annexés, il a perduré jusqu’au milieu du XXème, même sous administration française.
    La fiche est au nom de Veronika MAJ, bonne, née à Rakow, Pologne, 25/6/1909 avec sa fille Josephine MAJ née Metz 14/1/1932. Cette date correspond bien aux informations que vous possédez. Vous pourrez avoir confirmation du nom de la mère de Joséphine quand vous recevrez la copie de l’acte de naissance de celle-ci que vous avez demandée. Il y a d’autres informations contenues dans cette fiche. Il est indiqué que Veronika MAJ a épousé à Metz le 29/10/1932 Mieczyslav PIECIAK. Cet acte de mariage est consultable en ligne sur le site des archives municipales de Metz, vous y découvrirez le nom des parents de Veronika.
    Autres renseignements présents dans cette fiche : arrivée à Metz de Veronika MAJ le 18/10/1931 venant de Herserange (Meurthe et Moselle), elle habite alors au 39 rue des Jardins à Metz. Le 26/10/1932 elle habite au 32 rue Saint Ferroy (semble-t-il sans sa fille) et le 15/1/1933 elle quitte Metz pour Rombas. Les tables décennales de l’état-civil de Rombas mentionnent deux naissances PIECIAK : Joseph 4/9/1933, Ryslow Mieczyslav Richard 8/3/1937. Sont-ils des enfants du couple PIECIAK-MAJ ? Si c’est le cas, la présence de mentions marginales dans leurs actes de naissance pourraient fournir des renseignements sur le destin de la famille.
    Concernant la famille adoptive de Joséphine MAJ, Henri PAULY et Jeanne GESTIN, il n’y a aucune fiche à leur nom sur la période 1945-1965, même si le patronyme PAULY existe bien à Metz à cette période. Il n’y a pas non plus de mariage PAULY-GESTIN célébré à Metz. Je pense qu’en mention marginale de l’acte de naissance de Joséphine MAJ, il y aura des informations concernant l’adoption (date, lieu; ….).
    Voilà pour l’instant les informations qui ont été trouvées.

    Cordialement

  20. Pour pouvoir commencer des recherches, nous avons besoin d’informations supplémentaires :
    -date et lieu de naissance de Joséphine MAJ
    -noms de ses parents
    -noms de ses parents adoptifs
    -domicile(s) de Joséphine MAJ

    Cordialement

  21. Voici les informations trouvées.

    1 LEROY

    Il semble que votre grand-père Edmond Jean LEROY, °Hessange 2/7/1859, ait été l’enfant unique du couple George LEROY-Elisabeth Alexandrine SABATIER , mariés à Bettelainville le 19/7/1858. George LEROY décède à Hessange le 6/11/1877, son épouse à Hessange le 18/6/1906
    Edmond Jean LEROY x Metz 22/10/1895 Marie Céleste FISTER dont 3 enfants :
    -Alexis George °Metz 16/5/1897 + Nancy 29/6/1924
    -Isabelle Marie Louise °Metz 14/11/1900 + Vandoeuvre les Nancy 8/10/1989 x Nancy 15/9/1921 Marie Eric JACQUES
    -Ferdinand Jules Louis °Metz 29/7/1909 + Grasse 2/12/1947 x Bénodet (Finistère) 13/4/1936 Geneviève Augustine LOZACHMEUR

    2. SABATIER

    Elisabeth Alexandrine SABATIER est née à Metz le 7/5/1827, fille de Jean François SABATIER, huilier, +Mancy, commune de Bettelainville, 18/6/1865, et de Anne Marie Elisabeth MAGUIN, mariés à Metz le 29/1/1817.

    Les frères et soeurs de Elisabeth Alexandrine sont :
    -François °Metz 8/1/1818 +Borny (Moselle) 5/1/1890 x Borny 28/11/1849 Marie Anne Joséphine POULAIN
    -Marguerite Eugénie °Metz 15/6/1819 + Fouligny (Moselle) 17/2/1869 x Metz 31/5/1849 Dominique HENRION
    -Louis Jules °Mancy, 2/3/1837 + Mancy 24/4/1908 x Bettelainville 26/6/1866 Marie Marguerite DEMANGE

    Cordialement

  22. HERMENT

    Bonjour,

    Je cherche à en savoir plus sur ma grand-mère maternelle, Joséphine PAULY-MAJ, abandonnée à l’âge de 6 ans (à ce qu’on m’a dit) dans un orphelinat à Metz. Ses parents, étaient d’origine polonaise et lui ont laissé leur nom « MAJ ».
    Sa famille adoptive, les « PAULY » l’auraient adopté par la suite. Je n’ai pas plus d’informations.

    Merci pour toute aide apportée concernant mes origines.

    Sa petite fille,
    Julia

  23. Vous trouverez l’acte de mariage en question sur le site des Archives Municipales de Metz.

    Etapes à suivre après connection ;

    1 Archives Numérisées
    2 Registres des paroisses, état-civil, ….
    3 Registres d’état-civil
    4 Commune Metz
    5 Etat-civil 1834-1836
    6 sélectionner le registre 1E/b 377 : Mariages 1836 section 1
    7 image 43

    Cordialement

  24. Pessis Jean-François

    Bonjour,
    Je suis à la recherche de l’acte de mariage entre Isaac Dreyfus et Rosalie Dupont le 27 juin 1836 à Metz.
    Merci de me le faire parvenir ou de m’indiquer comment je peux le trouver.

  25. Elisabeth Leroy

    Messieux bonjour !
    Mon père Fernand ( jules louis) Leroy étant mort trop jeune ( à 39 ans en 1947 ) quand j avais à peine 5 ans …Il n’a pas été en mesure de me communiquer lès informations concernant mon ascendance …
    C’est pourquoi je voulais vous demander si vous étiez en mesure de me fournir les noms , dates de naissance et de décès ainsi que villes , des frères et soeurs de mon grand père Edmond (jean) Leroy ( 2/07/1859 – 29/03/1939 à Hessange ) , Si il avait des frères et soeurs évidemment. …
    Voir éventuellement des informations concernant des frères et soeurs d’Elisabeth( Alexandrine) Sabatier ( 7/05/1827 à Metz – 18/06/1906 à Vigy ) mon arrière grand mère paternelle …..

    En vous remerciant d’avance de toute information utile …
    Bien à Vous , Elisabeth Leroy

  26. Bonjour M. Bungard,

    Voici ce que nous avons trouvé concernant les 2 frères MALLMANN

    1 August MALLMANN

    Selon sa fiche domiciliaire (fiche de « police ») de Metz, August MALLMANN est mentionné pour la première fois à Metz le 1/7/1872. Il habite 12 rue des Augustins avec sa femme Josephine GLIEDENER veuve WECKBECKER. Il est écrit qu’il est né à Boppard le 1/7/1835 et que son épouse est née à Luxembourg le 20/4/1836. En dernière ligne, il est écrit qu’il part pour Köln le 3/8/1881. Joséphine GLIEDENER décède à Metz le 25/10/1877. Le dernier recensement de la ville de Metz dans lequel il apparait est celui de 1881. Dans le recensement de 1875, il est écrit : au 12 rue des Augustins, habitent August MALLMANN, négociant, 40 ans, né à Boppard, Josephine GLIEDENER, son épouse, 39 ans, née à Luxembourg, Elisa WECKBECKER, fille de sa femme, 19 ans, née à Luxembourg, Catherine veuve MALLMANN, sa mère, 68 ans, née à Assmannshausen.
    La mère, Catherine FISCHER, décède à Metz le 12/9/1877, à l’âge de 72 ans. Elle est dite veuve de Jacques MALLMANN mort à Assmannshausen et c’est son fils Guillaume qui déclare le décès.
    Le mariage MALLMMANN-GLIEDENER a été célébré à Luxembourg le 2/12/1861. Il y a comme pièce annexe un extrait de l’acte de décès, fourni par la municipalité de Assmannhausen, de Jacob MALLMAN, mort à Assmannshausen le 21/2/1857 né à Boppard 16/10/1805, fils de Joseph et Maria Eva KORN, marié à Rüdesheim le 12/8/1834 avec Catharina FISCHER.

    2 Wilhelm MALLMANN

    Selon sa fiche domiciliaire de Metz, Wilhelm MALLMANN est mentionné pour la première fois à Metz le 8/3/1872. Il habite 21 place du Quarteau avec sa femme Catherine WILHELM et leur fille Johanna Maria née au Sablon (commune périphérique de Metz) le 22/2/1872. Cela signifie qu’il se serait d’abord installé dans la commune du Sablon, peut-être au début de 1872. Il est écrit qu’il est né à Boppard le 24/4/1843 et que son épouse est née à Boppard le 21/11/1845. Le 1/6/1874 la famille habite 11 avenue Serpenoise, en 1875 domicile inconnu, et le 8/4/1878 40 rue de l’évêché. Le 31/3/1880 la famille habite à Woippy.
    Le dernier recensement de la ville de Metz dans lequel il apparait est celui de 1879. Il est écrit : au 40 rue de l’évêché habitent Guillaume MALLMANN, négociant, 35 ans, né à Boppard, Catherine WILHELM son épouse, 33 ans, née à Boppard, Geny MALLMANN, fille, née au Sablon 22/2/1872, Franziska MALLMANN, fille, née à Luxembourg 30/7/1874, Elisabeth Bertha MALLMANN, fille, née à Anvers (Belgique) 2/8/1877. En marge il est écrit que la famille est partie pour Woippy.
    Les dossiers de police de la ville d’Anvers mentionnent que Guillaume MALLMANN est arrivé dans cette ville le 27/1/1875 avec un passeport délivré à Metz le 25/1/1875. Il était accompagné de sa femme Catherine FICHER, sa fille Jeanne né au Sablon 22/22/1872 et de sa fille Marie née à Hollerich (Luxembourg) 28/7/1874. La famille semble être restée à Anvers au moins 3 ans car une autre fille Elisabeth Bertha est née à Anvers le 2/8/1877 et au début de 1878, la famille revient donc à Metz puis s’installe à Woippy en 1880 mais elle n’y reste pas longtemps car les dossiers de police d’Anvers du 1/7/1883 indiquent que la famille est entrée en Belgique au mois de mai 1881, qu’elle s’est installée à Anderlecht, ville qu’elle a quittée le 30/5/1883 pour s’installer à Anvers le 26/6/1883 Anvers. En plus des 3 filles déjà citées, une quatrième est mentionnée : Alice née à Woippy le 31/3/1880. Enfin, on retrouve la famille à Roermond, province du Limbourg, Pays-Bas entre 1890 et 1900 : Guillaume MALLMMAN né Boppard 24/4/1843, Catherine WILHELM née Boppard 29/11/1845, Jeanne Marie MALLMANN née Montigny 22/2/1872, Marie Françoise MALLMANN née Hollerich 27/7/1874, Elisabeth Berthe MALLMANN née Anvers 29/8/1877, Clémence Alice MALLMANN née Woippy 31/3/1880.

    Je suppose que vous connaissez tous les enfants du couple Jacob MALLMANN-Catharina FISCHER :
    -Caspar Josef August °Boppard 1/7/1835
    -Heinrich Josef °Boppard 22/2/1837
    -Gustav Heinrich °Boppard 4/10/1838
    -Anna Maria °Boppard 11/6/1841
    -Peter Franz °Boppard 24/4/1843
    -Wilhelm Andreas (jumeau) °Boppard 24/4/1843

    Pour finir, je vous signale l’arrivée à Metz en 1894 d’un cousin des deux frères, Hermann Joseph MALLMANN, né à Boppard 17/7/1865, qui se marie en 1895 avec Elisabeth LIBUDA

    Cordialement

  27. Toutes les informations ci-dessous sont extraites de divers documents qui sont en ligne sur le site des archives municipales de Metz.
    Selon l’acte de mariage du 12/5/1868, Louise DIEUDONNé est la fille de Nicolas DIEUDONNé, né à Servigny les Sainte Barbe, et de Anne NEVEUX, née à Charly, et mariés à Metz le 31/5/1838. L’étude des registres de l’état-civil de Metz postérieurs à 1838 laisse apparaitre que Louise est leur seule enfant, née effectivement à Metz le 25/9/1840. Ceci est conforté par le recensement de 1864-1865 qui mentionne comme habitant au 31 rue Vigne St Avold : Nicolas DIEUDONNé, 60 ans, Anne NEVEUX son épouse, 59 ans, Louise DIEUDONNé leur fille, 22 ans. Nicolas DIEUDONNé décède à Metz le 27/8/1884, Anne NEVEUX le 27/8/1882, habitant toujours à la même adresse que celle indiquée ci-dessus. Vous pourrez remonter facilement l’ascendance du couple DIEUDONNé-NEVEUX grâce aux actes en ligne des Archives municipales de Metz et des archives départementales de la Moselle.
    Cordialement.

  28. Guillou Benoît

    Bonjour ….
    Je cherche des informations concernant Louise Dieudonné ( 25/09/1840 – 12/10/1878 à Metz ) Marriée le 12/05/1868 à Nicolas Fister ( 30/03/1842 – 8/04/1876 à Metz et Briey ) …J’aurais voulu savoir le nom de ses frères et soeurs éventuels ( dates et lieux de déces et de naissance ) et surtout des parents ( de Louise Dieudonné ) .Afin d’approfondir mon arbre généalogique ( je descend de Marie ( céleste ) Fister qui était mon arrière grand mère ) .
    Vous pouvez me contacter à l’adresse mail suivante ;
    guillou.capgreed@gmail.com
    Très cordialement

  29. Udo Bungard

    Je fais des recherches sur la famille des frères August et Wilhelm Mallmann, qui ont habité à Metz, 12 rue des Augustins, jusqu’en 1884 environ. August Mallmann était propriétaire de la société Weckbecker & Gliedener à Metz et au Luxembourg, qui a fait faillite en 1881. Son frère Wilhelm a été propriétaire du Château de Woippy jusqu’en 1884 ( ?); y a-t-il également habité ?
    Où puis-je trouver le registre de la population indiquant de quand à quand les frères ont habité à Metz et à Woippy ? Quelqu’un a-t-il d’autres connaissances sur les deux frères ?
    Je vous serais très reconnaissant d’une brève réponse.
    Udo Bungard, Zur Thomaseiche 5, 53773 Hennef (Allemagne), E-Mail Udo.Bungard@gmx.de

  30. La date exacte de naissance de Claude COLLIN (vers 1613) ne peut être connue car les RP de Marly ne commencent qu’en 1670. Le nom de l’épouse de Claude COLLIN est Madelaine HENRY. Cette information provient des contrats de mariage respectifs de ses 2 fils Claude COLLIN et Bastien COLLIN (1671 et 1679) dans lesquels elle est mentionnée. Son acte de décès n’est semble-t-il pas inscrit dans les RP de Marly. Pour la même raison que celle évoquée ci-dessus, on ne peut trouver son acte de mariage religieux à Marly, qui au mieux a pu être célébré dans les années 1650-1660. On ne connait pas non plus son ascendance.

    Cordialement

  31. Pierre RAMBAUD

    Je fais des recherches actuellement sur ma famille COLLIN habitant Marly en Moselle.
    Je n’arrive pas à trouver le mariage de Claude Collin né vers 1613 avec…. (nom inconnu).
    Claude Collin est décédé à Marly le 15 décembre 1683 à 70 ans.
    De même pour la date exacte de naissance de son fils Claude (peut être en 1647 ???) qui a marié Marguerite WOIRHAYE le 31/01/1672

    cordialement

  32. Raymond Thériault

    Je cherche l’acte de naissance de François Victor Ferdinand Didier né à Metz vers 1867, fils de Pierre et Angelina Kurst. Il a émigré au Canada vers les années 1890. Qu’est devenue sa famille après la conquête Allemande de 1870?
    Reconnaissance
    Raymond Thériault

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén